Boucle à induction magnétique

Comment ça marche ?

La boucle à induction magnétique – dite BIM – permet d’améliorer la netteté du son qui arrive dans les prothèses des personnes sourdes et malentendantes appareillées.

Grâce à ce système, le son provenant du micro d’un orateur, d’un équipement de sonorisation, d’un poste de télévision ou autre est transmis, par induction magnétique, à l’appareil auditif de la personne qui peut ainsi l’entendre sans être gênée par des éventuels bruits ambiants. Ce système est principalement utilisé dans des lieux publics (salles de conférences, cinémas, tribunaux, églises, guichets, etc.) mais il peut également être installé à domicile, pour l’écoute de la télévision ou écouter la musique par exemple (différentes utilisations décrites ci-dessous). Une grande partie des appareils auditifs, y compris les implants cochléaires, intègrent cette fonction.

Sur les prothèses auditives, l’utilisateur doit activer la fonction dite « fonction T » (pour le « T » de « bobine Téléphonique intégrée »), qui est presque toujours reprise dans la fabrication des prothèses. A savoir que dans certains cas, elle n’est pas activée par défaut et il faut demander à l’audiologiste de l’activer mais c’est assez rare. Normalement, tout possesseur d’appareils auditifs apprend qu’il peut utiliser cette fonction et comment le faire.

LPU1-Dir

Les personnes malentendantes qui ne possèdent pas de prothèses auditives mais qui entendent quand même avec une amplification simple peuvent aussi utiliser la boucle à induction magnétique mais elles doivent être munies d’un récepteur spécifique pour les signaux magnétiques. Ce type de récepteur fonctionne sur batterie, il doit donc être rechargé avant utilisation. Il ressemble à la photo ci-contre.

Quel est son intérêt ?

L’intérêt majeur de ce système est qu’il permet d’accueillir un grand nombre de personnes sourdes et malentendantes dans une même salle. Il permet aussi d’offrir une amplification sonore à toute personne sourde/malentendante équipée d’appareils auditifs. Le système FM étant, lui, plus personnel et moins répandu.

Il y a, par contre, certaines situations où la BIM n’est pas indiquée :

  • Lorsque la source sonore est trop mobile. Dans ce cas, mettre en place un système radio FM est plus efficace (musées, sites touristiques, élèves qui changent régulièrement de classes,…). A savoir que ces systèmes se couplent parfois avec une BIM. La liaison entre le récepteur et l’émetteur se fait par des ondes haute-fréquence mais la transmission du récepteur aux prothèses auditives ou aux casques d’écoute se fait, elle, par boucle à induction magnétique. Des équivalents fonctionnent aussi soit par liaison infra-rouge, soit par liaison bluetooth.
  • Lorsque le lieu ne s’y prête pas. Par exemple, dans l’avion. L’induction magnétique est parasitée par d’autres fréquences. Ça arrive aussi dans certains trains. Il faut aussi bien veiller à tout débrancher et éteindre en passant par les portiques des aéroports, sans quoi le système pourrait ne plus bien fonctionner.

Comment on l’installe ?

Pour un usage privé, il existe :

  • Des câbles avec prise jack équipés de plaquettes magnétiques que l’on met derrière l’oreille, à côté des appareils auditifs.
  • Des câbles avec prise jack équipés d’un collier magnétique que l’on fait passer autour du cou.
  • Des colliers ou des écouteurs magnétiques qui communiquent soit par liaison infra-rouge, soit par liaison FM, soit par liaison bluethooth à un émetteur branché ou intégré (souvent le cas du bluetooth) à la télévision ou à d’autres appareils électroniques.

Certains de ces câbles sont aussi munis d’un amplificateur (ils doivent alors être rechargés avant utilisation). On les trouve facilement sur Internet ou via un revendeur d’aides auditives. Ils peuvent s’utiliser sur la télévision, les smartphones et tablettes, les kits mains libres dans la voiture, les radios dont les autoradios, les audioguides, les lecteurs MP3, les ordinateurs, etc.

differentesBIMindividuelles
colliermagnetiqueprisejack

Il suffit de

  • Se munir du collier autour du cou, des écouteurs ou de poser les plaquettes sur les oreilles,
  • brancher les câbles dans les prises micro (ou RCA parfois pour la télévision) des appareils électroniques allumés (sauf pour le bluetooth qu’il faut simplement accoupler),
  • parfois d’allumer l’appareil s’il a une batterie indépendante,
  • d’activer la position T sur les appareils auditifs.

Il existe aussi des câbles magnétiques spécifiques pour implants cochléaires qui font la liaison directe entre une prise jack et les implants eux-mêmes.  A noter que les autres systèmes fonctionnent aussi sur les implants.

Pour les espaces publics, il y a, grosso modo, deux sortes de BIM, après, pour chaque utilisation il existe des boucles magnétiques plus spécifiques. Nous vous conseillons de vous tourner directement auprès de votre revendeur en lui expliquant quels sont vos besoins.

1. Le système portable pour les guichets : C’est un appareil particulièrement adapté pour les guichets et comptoirs divers, les espaces de communication individuels des lieux publics (banques, assurances,…). Il comporte un micro intégré ou doit se brancher à un micro et il a une autonomie d’au moins quatre heures en service, suivant les modèles. Lorsqu’une personne sourde/malentendante se présente, on allume simplement le boitier et elle peut activer sa position T.

On peut aussi distribuer le boitier à l’accueil, sur demande, et la personne sourde/malentendante peut se déplacer avec en l’apportant à un stand d’exposition ou dans un bureau si elle visite plusieurs services (dans un hôpital par exemple). Il faut alors veiller à ce qu’elle ait bien compris son utilisation puisque dans ce cas il se peut qu’il ne lui suffise pas seulement d’activer sa position T.

bimsoundshuttle

2. Le système fixe pour les salles. Pour l’installer, on pose un fil tout autour de la pièce que l’on veut qu’il couvre. On peut aussi le poser en croix (en diagonales). Il peut couvrir une surface, qui va, selon les modèles de 50 m² à 1200 m². A savoir que dans le cas où on a une grande salle, on installe souvent la boucle sur les rangées avant car on part du principe que ceux qui en profitent ont aussi parfois besoin de pouvoir lire sur les lèvres (attention, ce conseil n’est pas vraiment valable pour le cinéma !).

Lorsque les salles où on installe la boucle magnétique ne sont pas munies d’un système de sonorisation, il suffit de brancher un ou deux micros ou le système de micros nécessaire sur le boitier de la boucle à induction magnétique qui va alors transmettre le signal par induction magnétique.

Si les salles sont munies d’un système de sonorisation, on va brancher les micros à la table de montage (comme d’ordinaire) et c’est la table de montage qui va être branchée à la boucle à induction magnétique, ainsi le son des micros sera transmis à la fois sur les enceintes et sur la boucle à induction.

planBIMsonorisation72dpi

Informez !

BIMUne fois que la BIM est en place, informez les personnes sourdes et malentendantes en plaçant un pictogramme universel blanc sur fond bleu, représentant une oreille barrée et un petit « T ». Celui-ci renseigne uniquement la présence d’une BIM.

BIMUne fois que la BIM est en place, informez les personnes sourdes et malentendantes en plaçant un pictogramme universel blanc sur fond bleu, représentant une oreille barrée et un petit « T ». Celui-ci renseigne uniquement la présence d’une BIM.

Références